Trouver le bon tarif pour sa location saisonnière n’est pas une chose facile. Comment savoir si le prix proposé est trop haut ou trop bas ? Sur quels critères se baser ? De plus, une fois votre annonce mise en ligne sur plusieurs sites, vous devrez gérer un calendrier de location saisonnière et jongler entre différents outils. Découvrez comment gérer votre location saisonnière !

Définir le tarif de votre location saisonnière

Le tarif d’une location de vacances joue un rôle déterminant. Il est l’un des premiers critères de sélection des vacanciers. Il est essentiel de faire le point sur votre bien pour connaître sa valeur, de vous comparer à la concurrence et de faire varier le prix en fonction des saisons.

Les erreurs à ne pas commettre

De nombreux propriétaires proposent un tarif de location saisonnière trop élevé. Or, plus le tarif est élevé et plus les locataires s’attendent à une prestation d’exception ou un cadre unique, entre autres. Si ce n’est pas le cas, ils pourraient être déçus et laisser de mauvais commentaires. A l’inverse, un prix trop bas peut éveiller les soupçons et amener le locataire à se questionner sur la qualité du logement.

Si vous utilisez plusieurs prix en fonction de la période réservée, nous vous conseillons de vous limiter à un tarif pour la basse saison et un tarif pour la haute saison. Vous pouvez éventuellement proposer un tarif supplémentaire pour la saison intermédiaire si votre maison de vacances se situe dans une zone très touristique ou des offres de dernières minutes.

Les critères à prendre en compte

Le tarif de votre location de vacances dépendra de 6 critères principaux :

  • Le lieu : que votre location de vacances se situe dans le Larzac, en Normandie ou sur la Côte d’Azur, le prix diffère en fonction de la région, si elle est touristique ou non.
  • La zone géographique : mer, ville, campagne ou montagne, le prix dépend de l’environnement.
  • Le type d’hébergement : un hébergement atypique, une villa ou un loft seront plus chers qu’un appartement ou un mobil-home.
  • La capacité d’hébergement : il va de soi qu’un appartement conçu pour 2 personnes ne peut pas se louer au même prix qu’un logement prévu pour 8 personnes.
  • La saison : un chalet se loue plus cher en hiver qu’en été et inversement pour une maison à la mer.
  • Les atouts : une piscine, un jardin, une vue panoramique ou un équipement électroménager complet ajoute une plus-value à votre bien.

Comment trouver le « juste prix » ?

Vous l’aurez compris, il peut être difficile de trouver un tarif adapté pour votre location saisonnière. Vous pouvez bien sûr vous inspirer des tarifs pratiqués par vos concurrents dans votre zone géographique, mais il peut être intéressant pour vous de faire appel à des professionnels. Ces derniers connaissent parfaitement le marché local et les tendances touristiques et leur expérience leur permettra d’ajuster les prix en fonction de la demande.

Plusieurs sociétés de gestion locative, dont maeva.com, sont très bien placées pour vous aider de manière judicieuse. Grâce à son implantation locale avec le réseau Pierre & Vacances et ses partenaires de conciergerie, l’équipe de professionnels maeva.com saura vous conseiller sur le prix de votre location ou les services payants à inclure dans le prix tel que le ménage par exemple.

Gérer le calendrier de votre location saisonnière

Le calendrier permettra à vos potentiels locataires de vous trouver sur les sites de locations saisonnières selon leurs critères de recherches. Il vous permet de gérer votre location saisonnière et avoir des demandes de réservations.

Mettre à jour son calendrier de disponibilité : un must do !

Chaque site de location saisonnière propose un calendrier de disponibilités qui permet d’être vu par les futurs vacanciers. Grâce à cet outil, ils découvrent aussitôt les logements disponibles à leurs dates de vacances et peuvent faire une demande de réservation. Du côté du propriétaire, il suffit de quelques clics pour mettre à jour le calendrier de location saisonnière. Si vous le faites régulièrement, vous aurez un précieux avantage sur les propriétaires qui sont moins réactifs.

Vous montrez ainsi votre sérieux et votre implication à vos potentiels locataires. Vous évitez également de devoir refuser une demande parce que le logement est pris ou pire, louer à deux personnes différentes par erreur. En d’autres termes, tout le monde économise du temps. De plus, en mettant régulièrement à jour votre calendrier, votre annonce remontera plus facilement dans le classement des recherches et vous obtiendrez plus de réservations.

Une activité chronophage

Seul bémol : la mise à jour de votre calendrier peut se révéler fastidieuse, surtout si votre annonce se trouve sur plusieurs sites de locations de vacances tels que Airbnb ou Abritel et/ou si vous possédez plusieurs biens. Vous allez devoir consacrer du temps et gérer votre location saisonnière de manière quotidienne ou hebdomadaire.

Si vous n’avez que peu de temps à consacrer à cette tâche, vous pouvez la confier à une agence de gestion locative telle que maeva.com qui propose de gérer un seul calendrier pour l’ensemble des plateformes de diffusion comme Booking, Airbnb, Abritel etc. Soit un seul calendrier à mettre à jour avec les périodes que vous proposez à la location !