Avec une offre de locations de vacances importante, il peut être difficile pour un vacancier de s’y retrouver et de trouver une location fiable. Plusieurs labels vacances ont été créés afin d’offrir un repère de qualité aux vacanciers, dont le classement « Meublé de tourisme ». L’obtention d’un label vous permet de valoriser votre location saisonnière et de vous démarquer de la concurrence. Découvrez les différents labels, leurs classifications et les avantages à faire classer son bien.

Qu’est-ce qu’un meublé de tourisme ?

Comprendre le classement « Meublé de tourisme »

Le  label « Meublé de tourisme » a été créé pour promouvoir son bien en tant que location meublée saisonnière. Il n’est pas obligatoire, mais permet de faire partie d’un réseau important et peut rassurer vos potentiels locataires. Il propose plusieurs catégories déterminées par un nombre d’étoiles variant selon le confort du logement. Ce label, gage de qualité du logement, vous permet de vous démarquer de la concurrence et de pouvoir accepter le paiement par chèques vacances. Outre la mise en valeur de votre maison de vacances, le classement « meublé de tourisme » offre des avantages fiscaux non négligeables. En effet, vous pouvez prétendre à un abattement forfaitaire de 71 % sous le régime micro-BIC au lieu de 50 %.

Comment faire classer son bien en « Meublé de tourisme » ?

Ce classement, valable 5 ans, est déterminé par 112 critères de contrôle qui prennent en compte les équipements et les aménagements, les services aux clients, ainsi que l’accessibilité et le développement durable. Le site Atout France a publié un tableau répertoriant ces critères d’évaluation à la fois explicites et précis. Ces indications vous permettront de savoir à combien d’étoiles vous pouvez prétendre ou comment améliorer votre logement pour en atteindre votre objectif.

Pour obtenir ce label, vous devez faire une déclaration d’un « Meublé de tourisme » qui se déroule en plusieurs étapes :

  • Vous devez d’abord demander une visite auprès de 12345 ETOILES DE FRANCE ou auprès de l’Union nationale de la propriété immobilière (certaines antennes régionales sont habilitées à les réaliser) qui vous sera facturée entre 100 et 200 €.
  • L’organisme fait une visite d’inspection et envoie sa réponse sous 30 jours, accompagnée d’un certificat de visite.
  • Une fois le certificat en main, vous devez envoyer une copie à la préfecture de votre location de vacances, faire une déclaration en mairie des « meublés de tourisme » en remplissant le formulaire Cerfa n°14004*02 et obtenir un numéro de Siret.
  • Vous pouvez enfin faire la promotion de votre location de vacances sur les sites de votre choix et à l’office du tourisme de votre commune.

Les différentes classifications et les labels

Outre le classement « Meublé de tourisme », il existe différents labels, dont « Gîtes de France » et « CléVacances ». Ces labels, gage de confiance et de qualité aux yeux des locataires, vous ouvrent les  portes d’un réseau important et vous apportent une aide juridique et fiscale précieuse.

Les classifications

En fonction du confort, il existe plusieurs modes de classement tourisme qui dépendent du label pour lequel vous avez opté et varie en fonction du confort, des équipements et des services offerts. Seul le repère visuel varie en fonction du label vacances. Un « Meublé de tourisme » sera classé de 1 à 5 étoiles, un logement classé « Gîtes de France » en épis, et une location « CléVacances » en clés. Ce classement de location saisonnière concerne les hôtels, les campings, les résidences de vacances, les villages vacances, les meublés de tourisme et les parcs résidentiels de loisirs.

Etoile, épi, clé Hébergement
1 Simple
2 Bon confort
3 Très bon confort
4 Très bon confort, haut de gamme
5 Très haut standing ou luxueux

 

Les labels « Gîtes de France » et « CléVacances »

Créé après la Seconde Guerre mondiale, le classement « Gîtes de France » est l’un des plus anciens labels français. Pour obtenir ce label, vous devez passer par Gîtes de France qui étudiera votre logement. La démarche est relativement onéreuse et très rigoureuse. Le label a, par la suite, décliné ses propres marques thématiques telles que la qualification « Ecogîtes » pour les propriétaires qui ont une démarche écologique importante, « Gîtes Panda WWF » pour les logements situés au cœur de sites naturels d’exception, et « City Break » pour les logements en ville.

Dernier label important : le label CléVacances. Destiné à la demeure de caractère, au chalet ou encore à la résidence de loisirs situés dans une région touristique, ce label tend à favoriser l’indépendance du vacancier tout en ayant le petit-déjeuner à disposition. Il s’obtient suite à la visite d’un professionnel du tourisme agréé qui juge l’environnement, l’aménagement, le confort et l’accueil. Une fois le label CléVacances obtenu, une visite de contrôle sera effectuée tous les 3 ans maximum.

Les classifications particulières des sites spécialisés en location saisonnière

Les acteurs de la location de vacances ont également créé leur propre classement tourisme afin de proposer un repère de qualité aux vacanciers et de mettre en valeur votre logement. C’est le cas de maeva.com, qui a créé le label Maeva Particuliers. Chaque logement est certifié selon une charte qualité stricte. Pour obtenir ce label, c’est simple. Il vous suffit de confier la gestion locative de votre bien à maeva.com en faisant une demande via un formulaire.  Les équipes de maeva.com visitent votre location de vacances pour faire un inventaire et noter ces atouts. Ensuite, elles vous envoient une certification correspondant à la gamme de confort de votre bien. Le label Maeva Particuliers vous permet d’attirer plus de locataires et de les rassurer sur la qualité de votre bien. Pour monter en gamme, vous avez la possibilité de profiter du service de rénovation ou d’aménagement de maeva.com.