La location saisonnière est, par définition, la mise à disposition d’un logement meublé pour une courte durée, soit inférieure à 3 mois. Vous pouvez ainsi louer votre bien à la nuit, à la semaine ou au mois. Elle s’inscrit généralement dans le cadre de la saison touristique, mais vous êtes libre de mettre votre logement en location de vacances toute l’année.

En tant que 1ère destination touristique mondiale, la France séduit chaque année près de 80 millions de vacanciers étrangers. A cela s’ajoutent les 85 % de français qui ont choisi de découvrir les trésors de l’hexagone. Il n’est donc pas étonnant de voir fleurir des locations de vacances entre particuliers un peu partout en France.

Décryptage de la location meublée saisonnière !

Location saisonnière VS location de longue durée

Contrairement à la location meublée de longue durée, la location meublée de tourisme est régie par plusieurs règles :

  • La location saisonnière est de courte durée. La loi Hoguet est claire en ce qui concerne la location de vacances entre particuliers : « Est considérée comme une location saisonnière pour l’application de la présente loi la location d’un immeuble conclue pour une durée maximale et non renouvelable de quatre-vingt-dix jours consécutifs.».
  • Elle est déterminée par des dates conclues au moment de la réservation et établies lors du contrat.
  • Etant temporaire, elle est nécessairement meublée et équipée, pour le confort des vacanciers ;
  • Il est impossible, dans la plupart des cas, pour le locataire comme pour le propriétaire de prolonger la location du bien. Avec maeva.com, il est possible, sous réserve de disponibilités, de prolonger le séjour.
  • La location de vacances est destinée à une clientèle de passage.
  • De ce fait, le logement ne peut être occupé que pour des fins touristiques et ne peut, en aucun cas, être considéré comme une résidence principale par le locataire. Il est possible, a contrario, de mettre sa résidence principale en location de vacances pour quelques nuits ou quelques semaines afin de dégager des revenus complémentaires.

Les différents types de locations saisonnières

Que vous soyez propriétaire d’un château dans les Pays de Loire, d’une villa dans le Lubéron ou d’une yourte en Dordogne, sachez que tous les types de bien peuvent être loués le temps d’un week-end ou des vacances. Parmi les différents types de locations saisonnières, on trouve également des mobil-homes comme le propose maeva.com, des gîtes, des péniches ou encore des chalets. Si les hébergements insolites et atypiques attirent de plus en plus, la location de maisons de vacances et la location d’appartements de vacances restent les plus classiques et les plus prisées. Vous pouvez également louer votre résidence principale le temps de vos vacances si vous le souhaitez.

Les éléments déterminants d’une location pour les vacanciers restent le nombre de couchages possibles et le prix. Une famille avec enfants ne choisira probablement pas le même type d’hébergement qu’un groupe d’amis ou un couple. La diversité des logements proposés permet de toucher toutes les cibles et tous les budgets. Pour valoriser votre bien, nous vous recommandons de faire une demande de « Meublé de tourisme ». Ce label reconnu rassurera les vacanciers et augmentera votre taux de réservations.

Le type de location meublée saisonnière dans lequel vous souhaitez investir devrait dépendre de votre style de vie. Si vous souhaitez profiter de votre bien quelques semaines par an (autant joindre l’utile à l’agréable), il est plus judicieux d’opter pour un appartement de vacances à la montagne si vous êtes amateur de ski ou une maison à la mer si vous préférez les sports nautiques. Vous pouvez également choisir votre logement de vacances en fonction du lieu. Si vous avez peu de temps à consacrer à la location saisonnière, mieux vaut confier votre bien à un service de gestion locative telle que maeva.com, qui prendra tout en charge pour vous, de vos demandes de réservation à l’accueil de vos vacanciers. Ainsi, vous rentabilisez votre investissement et continuez à en profiter quand vous le souhaitez.

Comprendre la Location meublée non professionnelle (LMNP)

La location meublée non professionnelle (LMNP) peut être utilisée dans le cadre de la location saisonnière. Elle concerne uniquement les hébergements dont les revenus générés sont inférieurs à 23 000 € par an ou 50 % de vos revenus globaux annuels. En tant que loueur non professionnel, vous ne devez pas être inscrit au Registre du Commerce et des Sociétés. Si vous investissez dans une résidence neuve, vous pourrez récupérer la TVA. 

Ce statut vous offre deux choix de régimes fiscaux : le régime micro BIC et le régime réel. Si vous optez pour le régime micro-BIC, vous aurez droit à un abattement forfaitaire de 50 % sur les loyers encaissés, mais vous devrez payer 15,5 % de prélèvements sociaux. Attention toutefois : si vous dépassez les 23 000 €, votre activité sera considérée comme professionnelle et vous devrez vous acquitter de 22,70 % de charges sociales.