La sécurité d’un logement ou d’une location de vacances est primordiale. Il existe des normes pour les logements locatifs qui permettent de sécuriser sa maison ou son appartement contre un incendie, mais aussi de protéger ses occupants d’une noyade dans la piscine par exemple. Découvrez comment protéger votre location de vacances avec quelques règles de sécurité simples.

Protéger sa maison ou son appartement des incendies

La première chose à faire est de s’assurer que votre location saisonnière est bien protégée contre les risques d’incendie afin de répondre aux normes d’un logement locatif. Pour cela, votre bien doit être conforme aux consignes de sécurité locales et être équipé d’un Détecteur Autonome Avertisseur de Fumée (DAAF) comme l’indique la loi ALUR. Si votre location de vacances est équipée d’une chaudière à gaz ou d’une cheminée, vous pouvez faire installer un détecteur de monoxyde de carbone. Pour protéger sa location saisonnière contre le feu, il est également possible d’installer un extincteur.

Il revient au propriétaire de faire au moins une fois par an l’entretien de la chaudière, vérifier les installations électriques telles que le grille-pain et la machine à laver. Si votre location saisonnière se trouve dans un bâtiment avec d’autres logements, c’est à vous de contrôler régulièrement que les consignes d’évacuation sont bien visibles dans les parties communes et que l’éclairage de sécurité fonctionne.

Protéger ses locataires de la noyade

Chaque année encore, des enfants se noient accidentellement dans la piscine de leur domicile. Il est donc essentiel de sécuriser votre maison pour protéger vos locataires. Votre piscine doit être inspectée par les services de la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS) qui s’assurera des normes d’hygiènes et de sécurité.

Voici quelques consignes simples :

  • équipez votre piscine d’une barrière de sécurité ou d’un système d’alarme en cas de chute accidentelle dans l’eau.
  • mettez en évidence les numéros à appeler en cas d’urgence : 18 pour les sapeurs pompiers et 15 pour le SAMU.
  • n’hésitez pas à afficher des conseils de prévention et les gestes qui sauvent avec des illustrations pour être sûrs que ce soit compréhensible comme, par exemple « Surveillez votre enfant en tout temps, « Ne pas courir », « Ne pas pousser ».
  • prévoyez un espace en évidence qui indique la profondeur de la piscine avec la limite du petit bassin et du grand bassin, ainsi qu’une bouée et une tige en bois.
  • prévoyez également une couverture pour piscine lorsque celle-ci n’est pas utilisée.
  • pour préserver la qualité de l’eau, précisez qu’il est interdit de boire et de manger au bord de la piscine.

Sécuriser sa location de vacances

En fonction de l’équipement et de l’aménagement de votre bien, vous devez vous assurer de la sécurité du logement pour vos locataires. Voici quelques exemples à prendre en compte :

Lits superposés : ce type de lit doit être équipé de 4 barrières de sécurité et ne convient pas aux enfants de moins de 6 ans ! (Cette indication doit être apposée sur le lit supérieur.)

La literie : les coussins, les oreilles, les couettes ou encore les couvertures matelassées doivent correspondre aux normes d’hygiène et de non-allumabilité.

Les baies vitrées : pensez à les rendre visibles en apposant des stickers. Les enfants ou les personnes malvoyantes pourraient se blesser en se cognant.

L’eau : pour protéger sa maison du risque légionnelle, il est important de purger les réseaux d’eau avant l’arrivée des premiers locataires, d’augmenter la température du ballon d’eau chaude, de détartrer les pommeaux de douches et de contrôler le réseau d’eau.

Les structures : pensez à contrôler régulièrement la stabilité des gardes corps, des portes automatiques et des volets automatiques.

Aire de jeux : si vous avez installé un espace dans votre jardin pour les enfants, vérifiez que les jeux sont conformes aux normes de sécurité.

Les risques environnementaux : si votre location saisonnière se situe à la montagne, près d’une forêt ou d’une rivière par exemple, il existe un risque d’avalanche, de montée des eaux ou de feux de forêt. Vous avez la possibilité de contacter la mairie ou la préfecture concernée afin de savoir comment réagir en cas d’alerte et informer vos locataires.

Et bien sûr, n’oubliez pas qu’il est primordial de souscrire à une assurance pour protéger sa maison de vacances, son appartement et même son mobil-home en cas de dégâts ou d’accidents des locataires !