Rédiger une annonce immobilière ne s’improvise pas. Avant de commencer, faites une liste de vos équipements et des atouts de votre location de vacances. Pour écrire une annonce qui attire l’attention des internautes, il est important d’être clair et concis tout en étant immersif. Découvrez comment faire une annonce de location saisonnière percutante avec ces 10 astuces !

1 – Trouvez un titre accrocheur et informatif

Pour attirer plus de clics, le titre de votre annonce doit être capable, en quelques mots, d’attirer l’attention du visiteur et de lui donner envie d’en savoir plus sur votre location de vacances, tout en permettant à Google de vous trouver facilement. Essayez d’indiquer un maximum d’informations : le type de location (villa, maison, appartement, chalet ou gîte), sa situation (mer, montagne, ville ou campagne), son historique (ancienne ferme, maison du 19ème siècle), ses atouts (piscine, terrasse, vue imprenable) et la proximité avec les commerces ou le centre-ville par exemple.

A faire : « Charmant chalet traditionnel à 200 m du centre de Chamonix avec vue sur les pistes »

A ne pas faire : « Chalet à Chamonix »

2 – Donnez des détails tout en étant concis

Avant de rédiger une annonce de location saisonnière, il est important de lister toutes les informations pertinentes qui pourraient intéresser vos futurs locataires : où se trouve la location de vacances, quel type de bien louez-vous, combien de couchages, quels équipements… Ces derniers doivent pouvoir se projeter dès les premières lignes. A vous de trouver le juste milieu entre l’annonce post-it (moins de 100 mots) et l’annonce roman (plus de 300 mots).

3 – Soyez structuré

Lors de la rédaction de votre annonce immobilière, essayez d’être le plus structuré possible et de hiérarchiser les informations. Vous pouvez commencer par décrire la maison pièce par pièce, les aménagements et les équipements intérieurs et extérieurs, le cadre (mer, campagne, proche du centre-ville ou d’une forêt par exemple), puis terminer par les atouts touristiques de la région.

4 – Mettez en avant les atouts de votre location de vacances

N’hésitez pas à mettre en avant les atouts de votre location de vacances qui feront la différence auprès de vos concurrents : une vue splendide sur la mer, un cadre calme, un style loft, un jacuzzi. Votre logement est situé à 100 mètres du centre du village, au pied des pistes de ski, à deux pas d’un sentier cyclable, près d’une école de voile, labellisé Meublé de tourisme ou Gîtes de France ? Ces petits détails peuvent faire la différence.

5 – Faites rêver sans mentir

Bien sûr, le but de la rédaction d’une annonce immobilière est de faire rêver. Mais vous devez également être objectif avec votre logement afin d’éviter les déconvenues de vos locataires qui pourraient vous laisser de mauvais commentaires après leur séjour. Les futurs vacanciers doivent pouvoir se projeter. Pour cela, nous vous conseillons d’éviter les listes, trop informatives et trop froides, et d’opter pour des formules plus immersives.

A faire : « A vous les après-midi baignade et les soirées barbecue dans un cadre bucolique »

A ne pas faire : « Grande terrasse avec barbecue et piscine »

A faire : « Profitez d’un nid douillet à la montagne avec vue imprenable sur les pistes enneigées »

A ne pas faire : « Un appartement à l’Alpe d’Huez en face des pistes »

A faire : « Laissez-vous charmer par la Dordogne, ses produits du terroir et ses villages pittoresques »

A ne pas faire : « Découvrez la région et ses atouts »

6 – Evitez les abréviations et les lettres capitales

Les abréviations et les lettres capitales peuvent vite rendre votre annonce de location saisonnière illisible. Rédiger une annonce  avec des phrases complètes, vous aurez ainsi davantage de chances de capter l’attention de l’internaute.

A faire : « des toilettes, une salle de bains, 3 chambres, 6 personnes, rez-de-chaussée »

A ne pas faire : « 1 WC, 1 SDB, 3 CH, 6 PERS, RDC »

7 – Inspirez-vous de vos concurrents mais évitez les copier-coller

Vous êtes en manque d’inspiration pour faire votre annonce immobilière ? Nous vous suggérons de prendre le temps de lire des annonces de vos concurrents pour vous inspirer. Vous pouvez noter les bonnes idées, les formules intéressantes et les détails auxquels vous n’avez pas pensé. Bien sûr, évitez de plagier ! Google n’aime pas les copieurs et pourrait vous punir en ignorant votre annonce. Inspirez-vous, mais soyez original !

8 – Evitez les fautes d’orthographe et de grammaire

On retrouve encore trop d’annonces avec des fautes de grammaire ou de syntaxe, des mots manquants ou en double. Lorsque vous rédigez votre annonce immobilière, relisez toujours plusieurs fois votre annonce avant de la publier. Vous paraîtrez plus professionnel et consciencieux avec un texte irréprochable, qu’un texte truffé de fautes.

9 – Ajoutez de belles photos

Rien ne vaut de belles images pour illustrer votre annonce de location de vacances. Les photos comptent pour 70 % de la décision finale de l’internaute. Un chiffre à ne pas négliger ! Elles permettent d’attiser la curiosité du visiteur et de provoquer un éventuel « coup de cœur ».

10 – Mettez à jour votre annonce une à deux fois par an

Faites vivre votre annonce de location saisonnière en la modifiant régulièrement. Par exemple, si votre location saisonnière se situe à la montagne, l’idéal est de prévoir une annonce pour l’été et une autre pour l’hiver.

Vous avez peur de ne pas être capable de rédiger l’annonce immobilière parfaite ? Certains sites de location saisonnière tels que maeva.com proposent des solutions complètes qui incluent la rédaction de l’annonce de location, la prise de photos professionnelles et un format idéal par plateforme.